À LA COUR DES MÉDICIS

Le 14 novembre 2012, le salon Magliabechiano, écrin somptueux des ouvrages les plus rares de la bibliophilie italienne, a été le cadre du don d’un des exemplaires de l’édition à tirage limité Goyard, Malletier. Maison fondée en 1792 à la Bibliothèque des Uffizi de Florence. Florence, perle du patrimoine artistique italien, est la destination naturelle […]

AUGUSTE RODIN : LA PERFECTION SECRÈTE DU NON FINI

« Tout Paris y défile depuis des jours. » Gil Blas annonce ainsi l’exposition de 144 dessins érotiques de Rodin inaugurée le 19 octobre 1908 à la galerie Devambez. Les croquis sulfureux et les aquarelles aux traits rapides qui animent les salons sont autant d’instantanés, des « lectures de mouvements à première vue », où […]

NE DESSINENT QUE POUR DEVAMBEZ

Au tournant des années 30, Devambez s’impose sur le marché de la naissante publicité de produits, s’assurant la collaboration exclusive de quatre des plus importants affichistes actifs à l’ombre de la tour Eiffel. Si Cappiello signe pour Devambez quelques-unes des images promotionnelles les plus célèbres de l’époque, Roger de Valerio marque l’image « galante » du Cherry […]

ALMANACH 1921, SOUS L’ENSEIGNE DU MASQUE D’OR

« La lutte est engagée, désormais, entre la mode coûteuse et la mode aisée » : la mode abandonne le corset au nom de l’émancipation et de la liberté de mouvement du corps, les formes se simplifient au nom d’une linéarité élégante. Les sportsmen remplissent les hippodromes pendant les courses, réservées à une élite moderne […]

ALMANACH DU MASQUE D’OR, 1922

« Une mélopée nostalgique qui monte lentement, puis s’élargit, et s’étend comme l’orage qui gronde et éclate soudain » : 1922, c’est l’année du jazz et du music-hall américain. Mais aussi celle des extravagances avant-gardistes, du futurisme et de Dada, de la musique expérimentale où « les bruits remplacent le son […] et l’harmonie cède […]

UN HOMME BIEN MIS NE DOIT PAS ÊTRE REMARQUÉ

« Un homme bien mis ne doit pas être remarqué. […] Méprisant cordialement les costumes extravagants, les cols énormes, les chaînes d’or et les chapeaux pointus de ces bohèmes de Bousingots », les dandys, « élégants véritables », se bornent à appliquer en règle d’art le premier principe – véritable philosophie de vie – de […]

TOUTE LA BOHÈME DE MONTMARTRE

« Ce sont des visions de Montmartre, des effigies des héros et des habitués de cette région parisienne d’un caractère si particulier que les exposants nous présentent, ce sont aussi des aspects du Boulevard et des boulevards brossés dans l’émoi d’une curiosité, dans l’attrait d’une silhouette d’élégance, d’un geste charmeur, que nous retrouvons perpétués par le […]

MONSIEUR, « REVUE DES ÉLÉGANCES »

« Revue des élégances, des bonnes manières et de tout ce qui intéresse Monsieur », Monsieur devient rapidement la référence absolue « non pas du dandy, mais de l’homme élégant », cet homme distingué, au style intemporel, dont le « prestige est au prix d’une certaine lenteur et d’un mépris apparent du temps ». La distinction est en effet la marque […]

LE NOUVEAU PARIS : BOULEVARD HAUSSMANN

Le mur murant Paris rend Paris murmurant : lorsqu’en juin 1853 le baron Haussmann remplace M. Berges à la Préfecture de la Seine, Paris est encore limité par la ligne des « boulevards extérieurs ». Les boulevards de la Chapelle, Rochechouart, de Clichy, de Batignolles, de Courcelles sont la « frontière symbolique » de la ville, correspondant au tracé de […]