DUFAYEL, LES MAGASINS LES PLUS VASTES DU MONDE

Les couloirs et les rayons aux perspectives grandioses et à la décoration triomphante des Grands Magasins Dufayel hébergeaient un palmarium, un garage à vélos, des écuries, des comptoirs bancaires et des ateliers d’architecture capables d’aménager hôtels, châteaux et villas.

Ouverts en 1856, véritable cathédrale du commerce moderne, les magasins Dufayel accueillent en 1904 plus de trois millions de visiteurs par an et emploient un millier de personnes. L’offre de produits, presque illimitée, laisse s’exprimer toutes sortes de désirs d’achat.

Avec ses 38 000 mètres carrés de centre commercial côté boulevard Barbès à Paris et toute une ville balnéaire, le Nice-Havrais, à moins de deux heures de la capitale, Georges Dufayel devient au début du XXe siècle, le « Napoléon de la vente à crédit » et le chef unique des « magasins les plus vastes au monde ».

 En 1902, il rachète à la duchesse d’Uzès l’hôtel particulier du 76, avenue des Champs-Élysées. Trois ans après est inauguré l’hôtel Dufayel, qualifié par le New York Times de « l’un des plus chers hôtels au monde ». Une partie des colonnes de l’édifice, où Dufayel ne résidera jamais, est utilisée en 1926 pour la réalisation des Arcades des Champs-Élysées, entreprise à laquelle Devambez consacre en 1927 un élégant ouvrage illustré.

Une visite aux Grands Magasins Dufayel, Paris, Devambez, vers 1905

Léonard Rosenthal, Alfred Détrez, Une merveille du Paris moderne : Les Arcades des Champs-Élysées, Paris, Devambez, 1927