CET INSTRUMENT AUSTÈRE SI EXPRESSIF DU CRAYON

Devambez_Rodin_09

La galerie Devambez devient jusqu’en 1913 « l’asile rêvé, fixe, régulier, vaste suffisamment, bien éclairé et assidûment fréquenté » des expositions et des rétrospectives annuelles de la Société des peintres-graveurs français.

Organisation corporative d’artistes active depuis plus d’un siècle, la Société relance ses activités en 1905 sous l’égide de deux présidents d’honneur au prestige indubitable : Georges Bracquemond et Auguste Rodin.

Le 2 décembre 1909, la IXe Exposition de la Société des peintres-graveurs français ouvre ses portes dans les salons de la galerie du boulevard Malesherbes. L’exposition rassemble une centaine d’œuvres d’artistes parmi les plus reconnus de l’époque : Pierre Brissaud, André Dauchez, Jacques Villon, mais aussi Auguste Rodin, qui y participe avec un portrait d’Henry Becque à la pointe sèche. Léonce Bénédite, président de la Société, célèbre le succès croissant de « cet instrument austère mais si expressif du crayon » dans l’introduction du catalogue.

C’est chez Devambez qu’un an auparavant le maître de la « nature en mouvement » a présenté sa première grande exposition de dessins de nus d’après nature.

Exposition de la Société des peintres-graveurs français, 1908-1909-1910-1911-1912-1913, Paris, Devambez, 1913

Découvrir plus